Les races porcines en Wallonie

Les races porcines en Wallonie
3.3 (66.67%) 3 votes

Qui n’a pas entendu parler de Piétrain, ce village de l’est du Brabant wallon et de sa race de porc éponyme, parfois appelé le « cul du poulain » ?

 

Apparue vers 1920, cette race porcine est issue du croisement d’un porc de la race Berkshire importé d’Angleterre par un fermier de Jodoigne avec des porcs blancs indigènes.

 

La race Piétrain est souvent considérée comme une race de croisement. On croise une mère « blanche » elle-même fruit d’un mélange entre Large White et Landrace avec un verrat Piétrain, dit le verrat terminal.

Les porcelets qui en sont issus sont mieux conformés que ceux issus de verrats « blancs ». Mais surtout ils ne sont pas porteurs du gêne provoquant le stress chez le porc Piétrain. En effet le Piétrain pure race est très sensible au stress qui provoque une faiblesse cardiaque et, à l’abattage, une perte de qualité de la viande. Certains éleveurs dont Henri Stas élèvent des verrats issus d’une lignée résistante au stress.

 

saucisson.lu images Les races porcines en Wallonie
Duroc

Dans nos régions, l’amélioration des races porcines s’est longtemps concentrée sur des animaux qui répondent bien à l’élevage hors sol, qui supportent bien le stress provoqué par la promiscuité et qui transforment bien les aliments concentrés.

L’élevage en plein air et l’élevage bio ont pour principe de valoriser, via les animaux, les aliments du terroir, les productions indigènes : herbages et fourrages, céréales, légumineuses.

 

C’est pourquoi on s’est intéressé à des races dites rustiques, capables de transformer des aliments dits grossiers, comme la Duroc, d’origine américaine, et plus récemment la Sattelschwein.

saucisson.lu inhalt angler sattelschwein 02 Les races porcines en Wallonie
Sattelschwein

Dans ce cas également, les éleveurs achètent des verrats ou la semence, de la dite race pour féconder les truies de leur cheptel. De génération en génération, on approche donc de la race Duroc ou Sattelschwein pure ou quasi pure.

 

 

Source : Chevetogne un peu cochon 2015