Mais que deviennent nos déchets de boucherie ?

Mais que deviennent nos déchets de boucherie ?
5 (100%) 1 vote

Vous vous êtes sûrement déjà demandé, en finissant votre Jambon Serrano, ce que deviennent les os et autres déchets (surplus de gras, patte, cul-de-saucisson,…)

Et bien de nos jours, les déchets de « boucherie » sont traités avec soin par de véritables professionnels !

Enquête

Que vous soyez un professionnel (hôtelier, propriétaire de snack,…) ou un simple gourmet, des solutions de recyclage des déchets de boucherie existent.
Pour notre enquête, la rédaction ne vous parlera que des solutions dédiées aux professionnels.

Depuis les différentes crises alimentaires des années 1990, il a été mis en évidence le rôle de certains sous-produits animaux non destinés à la consommation humaine dans la propagation de graves maladies transmissibles.
Depuis lors, ces sous-produits ne doivent plus entrer dans la chaine alimentaire.

Les 3 catégories de déchets animaux

Déchets de catégorie 1

  • Ce sont toutes les parties du corps, y compris les peaux, des animaux suspectés ou atteints d’infection par une encéphalopathie spongiforme transmissible (EST)
  • des animaux abattus dans le cadre de mesures d’éradication d’une EST
  • des animaux domestiques
  • des animaux de zoo et de cirque
  • des animaux utilisés à des fins expérimentales
  • des animaux sauvages suspectés d’infection par une maladie transmissible

 

Déchets de catégorie 2

  • le lisier et le contenu de l’appareil digestif;
  • toutes les matières animales autres que celles appartenant à la catégorie 1 et recueillies lors du traitement des eaux résiduaires des abattoirs;
  • les produits d’origine animale contenant des résidus de médicaments vétérinaires et de contaminants dont les concentrations excédent les limites communautaires;
  • les produits d’origine animale, autres que les matières de catégorie 1, importés de pays tiers et ne satisfaisant pas aux exigences vétérinaires communautaires;
  • les animaux hors catégorie 1 n’ayant pas été abattus pour la consommation humaine;

 

Déchets de catégorie 3

  • les parties d’animaux abattus propres à la consommation humaine mais non destinées à celle-ci pour des raisons commerciales;
  • les parties d’animaux abattus déclarées impropres à la consommation humaine mais exemptes de tout signe de maladie transmissible;
  • les peaux, les sabots et les cornes, les soies de porc et les plumes issus d’animaux morts à l’abattoir et déclarés propres à la consommation humaine après inspection ante mortem;
  • le sang issu d’animaux propres à la consommation humaine après inspection ante mortem autres que des ruminants mis à mort à l’abattoir;
  • les sous-produits animaux dérivés de la fabrication de produits destinés à la consommation humaine, y compris les os dégraissés et les cretons;
  • les anciennes denrées alimentaires d’origine animale autres que les déchets de cuisine et de table et qui ne sont plus destinés à la consommation humaine pour des raisons commerciales, de défaut de fabrication ou d’emballage;
  • le lait cru d’animaux ne présentant aucun signe de maladie transmissible;
  • les poissons ou autres animaux marins, à l’exception des mammifères, capturés en haute mer afin de produire de la farine ainsi que les sous-produits frais de poissons provenant d’usines de produits destinés à la consommation humaine;
  • les coquilles d’œufs d’animaux exempts de tout signe de maladie transmissible;
  • le sang, les peaux, les sabots, les plumes, la laine, les cornes, les poils et les fourrures issus d’animaux sains;

Les listes ne sont pas exhaustives, vous pouvez en retrouver l’intégralité sur europa.eu

 

Entsorgung TNP frz Mais que deviennent nos déchets de boucherie ?

Collecte, transport, entreposage et expédition des différents déchets d’animaux

camion protelux Mais que deviennent nos déchets de boucherie ?

Chaque catégorie de déchets nécessite une certification de la part des professionnels.
Les différentes catégories de déchets demandent également chacune des règles strictes et différentes pour le transport et le recyclage.

Pour l’élimination de ces déchets, les professionnels doivent recourir à un collecteur de déchets d’animaux enregistré.
A chaque enlèvement, il est nécessaire qu’un bordereau de traçabilité soit complété par les deux parties, ainsi qu’une facture.
Bref, on ne peut pas se débarrasser des déchets de boucherie comme on veut !

En espérant vous avoir ouvert l’appétit, vous pouvez aussi consulter notre article sur les lardons herta, ou nos conseils pour conserver votre saucisson !

A BIENTÔT !